Knowledgebase
Two notes Audio Engineering Help Desk > Knowledgebase

Ask a question:


Qu'est-ce qu'une loadbox ?

Solution

Qu'est-ce qu'une loadbox ?

Dans l’usage normal d’un amplificateur, il est recommandé de toujours brancher une enceinte à la sortie enceinte avant la mise sous tension. L’enceinte (2, 4, 8 ou 16 Ohms) doit être reliée à la sortie enceinte correspondante. Faire fonctionner l’amplificateur sans enceinte peut conduire à des dommages importants, voire à une destruction totale ou partielle de l’étage de sortie.

La plupart des fabricants d’amplificateurs protègent leurs produits contre une mauvaise utilisation à l’aide de fusibles ou par d’autres moyens, toutefois certains amplificateurs restent trop peu voire pas du tout protégés. Il est impossible de prédire le comportement de tous les amplificateurs sur le marché en cas d’utilisation sans charge (enceinte ou loadbox).

Le terme électronique qui désigne la fonction de l’enceinte du point de vue de l’amplificateur est celui de "charge" : l’enceinte "charge" l’amplificateur. Ainsi, une loadbox est une "boîte contenant une charge". Le principal paramètre d'une loadbox est son impédance, exprimée en Ohms. Une loadbox de 8 Ohms doit être connectée à la sortie 8 Ohms de l'amplificateur.

L’énergie envoyée par l’ampli est dissipée sous forme de chaleur, c'est pourquoi il est important de respecter les conditions d’utilisation de la loadbox, pour ce qui concerne sa ventilation (faute de quoi une surchauffe peut survenir, causant des dommages à la fois à la loadbox et à l'ampli). Les Torpedo Reload, Live, Studio et Captor sont des loadbox. Ce terme indique que ces produits intègrent une charge qui a pour fonction de remplacer l’enceinte d’un point de vue électrique, tout en dissipant la puissance sortant de l’ampli.

La loadbox embarquée dans les produits Torpedo est de type "réactive" : c’est un circuit spécifique qui donne l’impédance nominale complexe requise par l’amplificateur, en respectant au plus près les caractéristiques d’impédance d’une enceinte. Ce type de système est souvent utilisé dans l’industrie pour tester les amplificateurs de manière silencieuse.

L'utilisation d'une loadbox est-elle totalement silencieuse ?

Nous parlons généralement d' "enregistrement en silence" quand une loadbox est utilisée. En comparant la solution avec loadbox à la captation traditionnelle d'une enceinte par un micro, il est évident qu'elle est très largement moins bruyante, mais de faibles bruits résiduels doivent malgré tout être considérés :

  • Les cordes de votre guitare ou basse sont audibles. Ceci semble évident, mais peut parfois gêner, selon votre environnement.
     
  • Il est possible que vous entendiez du bruit venant du Torpedo quand vous jouez, un peu comme s'il y avait un petit haut-parleur dans la boite. Ceci est parfaitement normal et ne doit pas vous inquiéter. Ce son est produit par la puissance passant dans la bobine de la charge réactive du Torpedo. La vibration est liée à la puissance sortant de l'amplificateur connecté au Torpedo, ainsi qu'à son contenu fréquenciel (vous pouvez entendre les notes que vous jouez). Il est également possible que votre ampli produise un tel bruit, souvent au niveau du transofrmateur de sortie. Ce genre de bruit est en temps normal inaudible simplement parce qu'il est recouvert par le son sortant de l'enceinte.
     
  • Il y a un ventilateur dans les produits Torpedo, afin de dissiper efficacement la grande quantité de puissance (transformée en chaleur) produite par l'amplificateur. Nous avons sélectionné un ventilateur dit "silencieux", mais quand ce dernier tourne rapidement, il n'est jamais totalement silencieux. Ceci étant dit, vous pouvez considérer que, en utilisation habituelle (en écoutant votre guitare à travers des enceintes de monitoring ou un casque), vous entendrez à peine le ventilateur.

 

Précautions à prendre lors de l'utilisation d'une loadbox

La bonne utilisation de votre amplificateur avec une loadbox requiert quelques précautions. Lorsqu’il joue sans enceinte, dans le silence, le guitariste ou bassiste peut être amené à pousser son ampli au-delà des limites du raisonnable, en dehors de l’usage prévu par le fabricant de l’amplificateur. Cela conduit généralement à une usure prématurée des tubes et, dans le pire des cas, à des dommages sur l’étage de sortie.

Gardez en mémoire que le "sweet spot", le point de fonctionnement idéal de votre amplificateur, celui qui vous donne le son que vous recherchez, est rarement obtenu au volume maximum.

De plus, le potentiomètre de volume de l’amplificateur est généralement logarithmique, ce qui signifie que le volume augmente très brutalement sur la première moitié de la course du potentiomètre, puis change peu au-delà. Autrement dit, vous atteignez le maximum de puissance restituable par l’amplificateur bien avant le volume maximum indiqué par le potentiomètre.

Sur la fin de la course, le son est généralement très distordu. Cette distorsion n’est pas obligatoirement très musicale et le fonctionnement de votre amplificateur à cette puissance peut s’avérer décevant. Pour finir, les amplificateurs ne sont généralement pas conçus pour fonctionner très longtemps à un volume proche du maximum, cela peut générer une usure prématurée des tubes, voire des dommages sur l’étage de sortie.

  • Pendant les premiers tests à fort volume sur l’amplificateur, contrôlez la couleur des tubes et l’état général de l’amplificateur. Des tubes rougeoyants ou l’apparition de fumée sont les signes d’un problème pouvant conduire à une destruction partielle ou totale de l’amplificateur.
     
  • Le fait que le potentiomètre de volume ne soit pas réglé au maximum ne signifie pas que votre amplificateur ne soit pas déjà au maximum. Un bon usage consiste à conserver votre volume habituel de jeu, par exemple en répétition ou sur scène, plutôt que de suivre les indications du potentiomètre de volume.
 
Was this article helpful? yes / no
Article details
Article ID: 292
Category: Série Torpedo
Date added: 2017-01-16 13:49:55
Views: 2110
Rating (Votes): Article rated 3.8/5.0 (10)

 
« Go back

 
Powered by Help Desk Software HESK - brought to you by Help Desk Software SysAid